Publicité
Actualités autoExpert.ca

CAA-Québec se prononce sur la loi zéro émission

Ces jours-ci se tient à Québec la Commission parlementaire qui étudie le projet de loi 104 portant sur l’augmentation des ventes de véhicules zéro émission. L’objectif principal de cette loi est de réduire les gaz à effet de serre (GES). CAA-Québec croit toutefois que cette loi ne sera pas suffisante pour atteindre les objectifs et qu’il faudra donc prendre des actions supplémentaires.

Selon CAA-Québec, il faudrait aussi s’occuper des véhicules fonctionnant à l’essence ou au diésel et qui représente encore 99% du parc automobile québécois. On suggère une inspection environnementale qui aurait comme objectif de s’attaquer aux véhicules très mal entretenus ayant un impact sur les GES. CAA-Québec suggère également que le Fonds vert, financé en grande partie par les automobilistes, serve à financer ce programme d’inspection.

CAA-Québec souligne aussi des incertitudes quant aux objectifs du projet de loi 104. Ainsi, atteindre 100 000 véhicules électriques sur les routes québécoises en 2020 apparait irréalisable. D’ailleurs, la majorité des journalistes automobiles l’avait affirmé dès les balbutiements du projet de loi. Le système de crédit pour les commerçants et constructeurs est aussi très complexe. CAA-Québec craint d’ailleurs que les prix de détail des véhicules augmentent. Des couts d’homologation pour des véhicules qui ne sont pas offerts présentement au Québec pourraient aussi signifier des hausses de prix.

Il faudrait aussi reconnaitre les efforts des constructeurs. Un manufacturier qui utilise des moteurs turbos ou des transmissions à variation continue (CVT) fait aussi son effort pour diminuer les GES. Le projet de loi délaisse également les véhicules hybrides classiques en ne leur accordant pas de crédits. Pourtant, ces véhicules polluent moins que leur équivalent à essence ou diésel.

Espérons que le gouvernement écoutera.

Dans le même ordre d’idée, le président de Nissan Canada, Joni Paiva, témoignant à la Commission, a mis fin au rêve de quelque 3712 signataires d’une intention d’achat groupé de Nissan LEAF. Il a affirmé que les achats groupés ne sont pas autorisés ni appuyés par Nissan Canada et ne l’ont pas été antérieurement.

Dommage. Nous verrons bientôt ce que Kia et GM répondront concernant des initiatives semblables.

Par Christian Gagnon - autoExpert.ca

 

Autos à vendre sur autoExpert.ca

Hyundai
Tucson
Hyundai
Tucson
20192019 | 21 989 $
Nissan
Versa
Nissan
Versa
20152015 | 10 995 $
Ford
Fiesta
Ford
Fiesta
20142014 | 9 999 $
Nissan
Leaf
Nissan
Leaf
20142014 | 16 995 $

[ Retourner aux actualités ]

À la recherche d'une auto usagée à vendre? Trouvez-là sur autoExpert.ca

Concessionnaire auto
Auto à vendre
© 1994-2019 Auto Expert | Propulsé par Dealer Corporation - Tous droits réservés | Termes et conditions - Politique de confidentialité |