Publicité
Actualités autoExpert.ca

De l'utilité des pare-chocs modernes

Par: autoExpert.ca
Insurance Institute for Highway Safety



Saab 9-3 ayant subit des dommages d'une collision arrière
Saab 9-3 : la meilleure avec 5 243 $
pour les quatre tests.
Infiniti G35 ayant subit des dommages d'une collision frontale Infiniti G35 ayant subit des dommages d'une collision arrière
Infiniti G35 : la pire avec 13 983 $ pour les quatre tests.



Que ce soient des voitures de luxe ou des berlines de grande diffusion, c’est le même résultat : les pare-chocs des voitures modernes ne sont pas efficaces. C’est ce que révèle la deuxième étude de l’IIHS, l’institut américain pour la sécurité routière financé par les assureurs, portant cette fois sur les voitures de luxe d’entrée de gamme, comme l'Audi A4 et la Lexus IS250. La première étude, présentée il y a quelques temps, portait sur les berlines de grande diffusion comme les Toyota Camry et Chevrolet Malibu.


Démonstration d'un test de collision frontale

Cette fois-ci, le pire résultat obtenu est celui de la Infiniti G35 avec près de 14 000 $ de dommages pour la série de quatre tests; collision frontale et arrière à 10 km/h, et chocs de coin à 5 km/h. La Saab 9-3 a obtenu les meilleurs résultats de ce groupe, avec tout de même 5200 $ de dommages.


« Les résultats de l’Infiniti sont désastreux, et même ceux de la Saab sont beaucoup trop élevés pour des véhicules qui sont supposément bien conçus », a affirmé le vice-président de l’IIHS, Joe Nolan. " Il ne devrait pas y avoir de dommages du tout, ou du moins presque pas, à ces très faibles vitesses. "


Démonstration d'un test de collision arrière

Les pare-chocs devraient absorber l’énergie des collisions à faible vitesse de façon à protéger les composants qui coûtent cher à réparer, comme la mécanique, les phares, les ailes, le couvercle de malle et le capot. Souvent, pour des questions de style, les barres d’absorption d’énergie situées derrière les boucliers ne sont pas assez solides ou ne s’étendent pas assez haut et assez loin sur les côtés. Conséquemment, elles ne font pas leur boulot correctement. Aussi, le coût des pièces de remplacement des voitures de luxe est souvent en relation directe avec le coût d’acquisition de la voiture.


Les tests

« Nos tests évaluent de façon réaliste la protection qu’offrent les pare-chocs dans les situations courantes, » selon le président de l’IIHS, Adrian Lund. « Le rôle des pare-chocs est de protéger les éléments de la carrosserie, comme le capot, les phares et les feux. "


Infiniti : 5 223 $ (choc avant).
Infiniti : 5 223 $ (choc avant).

L’Institut a commencé à tester les pare-chocs en 1969, tout d’abord en propulsant les véhicules sur une barrière de béton à 8 km/h. Ces tests ont forcé les constructeurs auto nord-américains à introduire des gros pare-chocs résistant en 1973, à la suite d’une législation plus sévère du gouvernement. Toutefois, en 1982, ces normes ont été réduites, et elles sont toujours en exercice aujourd’hui.


Selon des études récentes, les dommages à basse vitesse les plus coûteux surviennent quand les pare-chocs des véhicules se chevauchent, souvent parce que les véhicules ne sont pas de la même taille ou que l’un des véhicules freine fortement. Dans ces situations, les dommages ne sont plus limités aux pare-chocs, et atteignent souvent les phares, les ailes ainsi que le capot.


L’ IIHS utilise maintenant une barrière qui imite un pare-chocs automobile, situé de 40 à 45 cm du sol, au milieu de la zone prescrite par la réglementation. Les quatre tests sont les suivants : choc centré avec la barrière à 10 km/h (à l’avant et à l’arrière) et choc décalé sur un coin de la voiture à 5 km/h, toujours à l’avant et à l’arrière.

BMW : 3 658 $ (choc avant).
BMW : 3 658 $ (choc avant).

« Nous ne voulons pas que les constructeurs changent le design de leur pare-chocs seulement pour bien paraître dans nos tests, » a déclaré M. Lund. « Nous voulons que les voitures résistent mieux, dans les situations de conduite réelles, à des collisions avec d’autres voitures, mais aussi avec les VUS et les pick-ups. En particulier, nous encourageons les constructeurs à mieux protéger les phares, qui peuvent être très onéreux à remplacer, en élargissant la traverse qui est derrière le bouclier. » Les normes actuelles n’exigent pas que cette traverse se rende jusqu’aux coins du véhicules.


« Les voitures de luxe ne font pas mieux que les autres voitures », selon M. Nolan. « Il n’y a rien de luxueux à sortir des milliers de dollars de sa poche pour réparer des dégâts causés par des collisions survenues à des vitesses équivalentes à celle de la marche humaine. "


Mercedes : 5 486 $ (choc avant).
Mercedes : 5 486 $ (choc avant).

Le cas de la Mercedes est un bon exemple: son pare-chocs est monté si bas qu’il est passé sous la barrière, et il n’a subi aucune déformation. Par contre, c’est le capot, le radiateur, les phares et le condenseur de climatisation qui ont absorbé le choc ! Une simple retouche de peinture a été suffisante pour réparer le bouclier, mais 5000 $ ont été requis pour réparer la mécanique. « C’est exactement ce que nous ne voulons pas voir, c’est-à-dire que le choc est absorbé par la carrosserie et non le pare-chocs », a dit M. Nolan. Par contre, le pare-chocs de la Mercedes est assez large pour protéger les phares lors du choc décalé, ce qui minimise les coûts lors de ce test.


La Audi A4 a été la meilleure voiture lors des tests frontaux et arrière parce que son système de pare-chocs inclus des pistons télescopiques qui absorbent l’énergie. Ceci à permis de minimiser les coûts de réparation de ces chocs à moins de 1000 $ chacun. De plus, ces pistons de doivent pas être remplacé après chaque collision, au contraire des technologies qui font appel à des éléments déformants en métal ou en mousse.


Démontrastion de la différence d'emplacement de pare-chocs entre une voiture et une camionette

Un autre problème majeur est le fait que les camionnettes n’ont pas à respecter les normes autos. De ce fait, toute collision entre une voiture et un de ces véhicules produira des dommages importants parce que les deux pare-chocs ne sont pas situés dans la même zone verticale. Par exemple, le pare-chocs de l’Infiniti G35 est beaucoup plus bas que celui de son grand frère, le VUS FX35. Lors d’un test précédent impliquant ces deux véhicules, la devant de la G35 a glissé sous le pare-chocs arrière du FX35 sans même le toucher. « La solution réside dans la standardisation des hauteurs, autant pour les voitures que pour les véhicules plus haut », selon M. Nolan.


Le coût élevé des pièces de remplacement, principalement les phares, y est aussi pour beaucoup dans le montant final. Les phares ont été endommagés dans 15 des 22 tests frontaux, 8 directs et 7 décalés. Un phare de G35 coûte 850 $ et celui de la Lexus ES350 coûte 1050 $, en plus des frais d’installation. Si un constructeur installe des composants de cette valeur sur ses voitures, il est impératif de les protéger mieux que cela lors des collisions mineures.


Tableau cumulatif des dommages subis sur différentes collisions, selon les voitures.

 

Saab 9-3 à vendre sur AutoExpert.ca

Saab
9-3
Saab
9-3
20082008 | 10 991 $
Saab
9-3
Saab
9-3
20072007 | 8 995 $
Saab
9-3
Saab
9-3
20072007 | 6 695 $
Saab
9-3
Saab
9-3
20042004 | 5 495 $

[ Retourner aux actualités ]

À la recherche d'une auto usagée à vendre? Trouvez-là sur autoExpert.ca

Concessionnaire auto
Auto à vendre