Publicité
Actualités autoExpert.ca

Dieselgate, l’Europe resserre ses normes

Dans le but évident que des manufacturiers automobiles ne puissent pas contourner les normes, les autorités européennes vont tenter de resserrer les contrôles en imposant de nouvelles conditions aux constructeurs. La Commission Européenne va émettre des recommandations aux 28 états membres afin que des constructeurs comme Volkswagen ne puissent plus les berner.

Les recommandations expliqueront comment les constructeurs peuvent contourner les tests en faisant les démarrages à chaud au lieu d’à froid, éviter certaines plages d’utilisation qui émettraient plus d’émissions ou utiliser des minuteries ou des systèmes de modulation de la vitesse.

Les tests européens d’émissions polluantes n’étaient pas toujours très clairs. Ainsi, un constructeur pouvait utiliser un logiciel ou d’autres techniques pour abaisser les émissions polluantes sous les niveaux requis pendant les tests à des fins d’homologation quand la manœuvre était justifiée pour des raisons techniques, par exemple, pour arrêter des dommages au moteur. Certains commercialisaient donc des moteurs plus polluants tout en respectant les procédures.

À partir de maintenant, les constructeurs devront obtenir une autorisation avant de modifier une procédure. Le manufacturier devra prouver qu’il n’existe aucune technologie moderne pouvant abaisser davantage les émissions polluantes et qu’il y aura des dommages soudains et irréparables au moteur s’il respecte les procédures. En plus des tests en laboratoire, l’Europe va aussi ajouter des tests sur route avec des dispositifs de mesure portatifs dans le véhicule. Ces tests seront donc effectués dans des conditions réelles d’utilisation.

C’est une bonne nouvelle que les autorités européennes resserrent les règles et il faudrait que d’autres administrations le fassent également. Il faut aussi se poser des questions: pourquoi les gouvernements ne font-ils pas leurs propres tests? Pourquoi laisser le manufacturier être juge et partie? Si c’est une question de couts, alors pourquoi les gouvernements ne font-ils pas de tests au hasard?

Au lendemain du scandale Volkswagen, Transports Canada affirmait vouloir ajouter des tests pour les constructeurs présents sur le marché canadien. Depuis que la poussière est retombée et que ces révélations de fraude ne font plus les manchettes, on n’en entend plus parler!

Apparemment, pour le gouvernement canadien, ce n’est plus une priorité!

Par Christian Gagnon - autoExpert.ca

 

Autos à vendre sur autoExpert.ca

Hyundai
Elantra
Hyundai
Elantra
20182018 | 23 541 $
Jeep
Renegade
Jeep
Renegade
20152015 | 16 495 $
Kia
Rio
Kia
Rio
20132013 | 12 395 $
Mitsubishi
Outlander
Mitsubishi
Outlander
20102010 | 9 995 $

[ Retourner aux actualités ]

À la recherche d'une auto usagée à vendre? Trouvez-là sur autoExpert.ca

Concessionnaire auto
Auto à vendre
© 1994-2017 Auto Expert | Propulsé par Dealer Corporation - Tous droits réservés | Termes et conditions - Politique de confidentialité |