Publicité

En cas d'accident auto, on fait quoi ?

Accident autoSi vous êtes impliqué dans un accident automobile, la première chose à faire est de garder votre sang-froid. Prenez de grandes respirations, cela vous empêchera de paniquer et vous pourrez mieux juger de la situation. Essayez dans un premier temps d'évaluer la situation et de regarder autour de vous afin d'avoir une vue d'ensemble de ce qui s'est passé. Si vous pensez être en danger là où vous êtes, surtout sur une route très passante, placez-vous le plus rapidement possible derrière les barrières de sécurité, s'il y en a près de vous, et appliquez si possible les différents points ci-dessous. Il est primordial de rester calme et de ne pas paniquer.

1. Y a-t-il des blessés ?

Appelez le 911 s'il y a des blessés, même si les blessures semblent légères ou superficielles. Ne déplacez pas les personnes blessées à moins qu'il soit nécessaire de les éloigner d'un incendie ou de la circulation routière, et restez près d'elles en attendant les secours.

Si vous soupçonnez qu'une personne impliquée dans l'accident soit en état d'ébriété ou droguée, faites-en part au répartiteur des services d'urgence 911. De même, si quelqu'un commet un délit de fuite ou si un véhicule est lourdement endommagé, vous devez rejoindre les services d'urgence afin qu'on vous envoie la police et les pompiers.

2. Assurez votre sécurité et celle des autres

S'il s'agit d'un accident mineur, qu'il n'y a pas de blessés et que votre véhicule peut toujours rouler, il n'est pas nécessaire d'appeler les policiers. Déplacez votre voiture vers une zone sécuritaire, dans un stationnement par exemple, ou sur la voie d'accotement. S'il est impossible de le bouger, laissez vos phares allumés et utilisez vos clignotants d'urgence pour prévenir les autres usagers de la route. N'hésitez pas à sortir vos feux de détresse et vos triangles pour être encore plus visible.

3. Prenez des notes

Écrivez tous les renseignements pertinents ayant trait à l'accident. Au Québec, vous pouvez vous servir du constat amiable ou du rapport d'accident automobile. Vous devez écrire :

  • La date et l'heure de l'accident
  • Le lieu (nom de la ville, de la rue, etc.)
  • Le nom des conducteurs impliqués ainsi que ceux des passagers et des témoins. Prenez en note chaque adresse et numéro de téléphone. Inscrivez aussi le numéro de permis de conduire, le nom de l'assureur et le numéro de la police d'assurance auto, ainsi que le numéro de la plaque d'immatriculation. Si quelqu'un a été transporté à l'hôpital, essayez d'obtenir les informations auprès des autres personnes impliquées et notez le nom de l'hôpital où il a été conduit.
  • Dessinez un croquis démontrant la position des véhicules et notez les circonstances de l'accident. Soyez précis : les conditions météorologiques, l'état de la chaussée sont autant d'éléments qu'il faut écrire pour avoir une idée complète des circonstances de l'accident.
  • Si vous avez un appareil photo, c'est le bon moment de vous en servir. Prenez des photos des véhicules, des dommages, de la scène, etc.

4. Communiquez avec votre compagnie d'assurance

Avisez sans tarder votre assureur même si vous n'envisagez pas faire de réclamation. Et si vous croyez être responsable de l'accident, n'en dites rien aux personnes impliquées car c'est à la police et aux assureurs de l'établir. Au Québec, c'est avec la Convention d'indemnisation directe qu'on évaluera votre degré de responsabilité.

Nul ne peut prédire s'il sera victime d'un accident et quand il le sera. Mieux vaut être prêt. En ce sens, assurez-vous d'avoir toujours sous la main tous les documents importants tels que permis de conduire, papiers d'assurance et enregistrement. Et surtout, ne négligez pas la trousse de secours: elle pourrait vous aider à sauver une vie, incluant la vôtre.

autoExpert.ca

Partager cet article sur :

© 1994-2018 Auto Expert | Propulsé par Dealer Corporation - Tous droits réservés | Termes et conditions - Politique de confidentialité |