Publicité

Personnaliser son auto dans le respect des normes

Quelques règles à respecter pour modifier une voiture de façon conforme au Code de la sécurité routière.

Depuis l'invention de l'automobile, l'homme (surtout le jeune homme…) a cherché à personnaliser son auto en la modifiant. Si la plupart des modifications visent à améliorer le rendement et la performance, certaines ne visent en fait qu'à extérioriser l'exubérance du propriétaire, souvent au détriment de la bienséance et de la sécurité.

Certaines modifications sont peu onéreuses, comme des balais d'essuie-glace chromés ou un couvre-volant en fausse fourrure. Personnaliser son autoÀ l'opposé, certains peuvent injecter des dizaines de milliers de dollars pour transformer une compacte japonaise en clone de voiture de course. Et si tous les goûts sont dans la nature, certaines modifications sont carrément désagréables pour les autres usagers.

Par exemple, les vitres fortement teintées, les phares auxiliaires, les gros silencieux de type boîte de conserve, les filtres à air coniques et les caissons de basse sont des sources de nuisance visuelle et sonore importantes, en plus souvent d'inciter les conducteurs à conduire vite pour savourer leur nouvelle sonorité sportive.

Donc, avant de modifier une voiture, la sagesse recommande de s'informer au sujet de ce qui est permis et de ce qui est interdit. Voici donc un résumé des règles qui régissent les modifications sur les véhicules automobiles au Québec.

Ce qui est permis

Roues :

  • changer la dimension des jantes, et par le fait même les pneus, tout en respectant le diamètre extérieur des roues d'origine. Pour mémoire, une roue est composée d'une jante (en acier ou en aluminium) et d'un pneu.

Carrosserie :

  • rajouter un bas de caisse stylisé.
  • changer les boucliers. La partie déformable, qui absorbe les chocs, doit demeurer intacte et telle quelle.
  • ajouter au haut du pare-brise une bande colorée. Cette bande ne doit pas dépasser 15 cm. Tout le reste du pare-brise doit rester intact.
  • installer un aileron arrière, à condition qu'il soit solidement fixé, qu'il ne dépasse pas la largeur du véhicule (sans les rétroviseurs) et qu'il n'obstrue pas les feux.

Intérieur :

  • changer les sièges, à condition qu'ils soient fixés dans les ancrages ou les rails d'origine.

Mécanique :

  • changer le silencieux, ou tout autre élément du système d'échappement, tout en préservant le niveau sonore d'origine.
  • augmenter la puissance du moteur.
Ce qui est interdit

Sécurité :

  • enlever ou retirer un coussin gonflable.
  • enlever ou modifier les ceintures de sécurité d'origine.

Vision :

  • teinter les vitres latérales avant de manière à ce qu'elles laissent passer moins de 70% de la lumière, en tenant compte de la légère teinte d'origine des vitres.
  • apposer ou vaporiser sur une des vitres une matière qui a la propriété d'un miroir.
  • modifier le système d'essuieglace pour qu'il balaie une plus petite surface de pare-brise qu'à l'origine.

Visibilité :

  • modifier la couleur des phares, des feux ou des réflecteurs en la remplaçant par une couleur non prescrite par le Code de la sécurité routière.
  • diminuer l'intensité des phares, des feux ou des réflecteurs par l'ajout d'une matière opaque ou qui assombrit.

Mécanique :

  • diminuer la capacité du système de freinage en installant, entre autres, des disques percés de façon artisanale.
  • utiliser des ressorts de suspension modifiés.
  • avoir une suspension trop rigide, un débattement insuffisant ou des pneus qui touchent une partie de la carrosserie.

Alors, à la lecture de ces quelques règles, combien de véhicules non conformes croisez-vous dans une journée ? Il n'est pas rare d'en voir quelques unes sur le trajet qui nous sépare du bureau, et elles sont pour la plupart trop basses, trop bruyantes ou trop ... visibles (peinture, et autre accastillage outrancier...)! Mais au final, ce n'est certainement pas le pire que l'on puisse voir sur nos routes si l'on tient compte des nombreuses épaves (citrons?) sur roues qui croisent bien trop souvent notre chemin. À quand un contrôle technique digne de ce nom comme celui en vigeur en France, par exemple? Mais ça, c'est une autre histoire...

autoExpert.ca

Partager cet article sur :

© 1994-2017 Auto Expert | DealerCity - Tous droits réservés | Termes et conditions - Politique de confidentialité |