Publicité

Bien conduire, une question d'âge?

Qui conduit le mieux? Les jeunes à cause de leur cours de conduite obligatoire? Les ainés grâce à leur expérience derrière le volant?

Ah les jeunes... tous les mêmes!

Avez-vous remarqué comme il est facile de mettre tous les jeunes conducteurs dans le même panier? Ils conduisent trop vite, ils prennent le volant avec les facultés affaiblies, ils sont imprudents… Est-ce à cause des chiffres rapportés par la Société de l'Assurance Automobile du Québec qui démontrent que les 16-24 ans sont surreprésentés dans les accidents routiers? Peut-être. Peut-être aussi est-ce à cause de tout ce que l'on entend à la radio ou ce que l'on voit à la télévision. Oui, les jeunes font la manchette souvent. Trop souvent.

Trop vieux pour prendre le volant?

Bien conduire, une question d'âge?À quel âge devient-on trop vieux pour conduire? 70, 80, 90 ans? Remarquez qu'il est facile, ici aussi, de mettre tous les ainés dans le même panier. Qu'on se le dise, bon an, mal an, les personnes âgées de 75 ans et plus sont celles qui sont le moins impliquées dans les accidents. Plusieurs ainés conduisent avec assurance, prudence et souplesse jusqu'à un âge avancé. Néanmoins, il n'est pas rare d'apercevoir une personne âgée qui peine à sortir de son véhicule. Peut-être aussi que vous connaissez un conducteur qui souffre de cataractes, de surdité ou pire, d'un trouble cognitif comme la maladie d'Alzheimer. Inquiétant?

Mettre fin à la chasse aux sorcières

L'obtention et l'utilisation d'un permis de conduire n'est pas un droit, c'est un privilège que l'on soit dans la vingtaine, la quarantaine, la soixantaine ou que l'on soit plus âgé. Conduire une automobile est une activité complexe. Qu'importe l'âge du conducteur, il doit connaître et respecter les règles de la sécurité routière, être en mesure de manipuler tous les mécanismes de son véhicule et posséder un état de santé mentale et physique satisfaisant.

Mettre fin à la chasse aux sorcières, c'est d'abord jouer franc jeu. Pour pouvoir garder leur permis de conduire le plus longtemps possible, les ainés de 74 ans et plus doivent se plier à la loi qui les oblige à passer un examen médical et optométrique régulier. De plus, ils doivent signaler tout changement de leur état de santé à la Société de l'assurance automobile du Québec. La famille, l'entourage, le médecin ou tout autre intervenant qui se rend compte d'un problème qui peut mettre la vie du conducteur ou celle des autres en danger, doit le signaler sans tarder.

Quant aux jeunes, les dernières statistiques de la SAAQ sont encourageantes : elles indiquent une amélioration du bilan routier pour l'année 2012 ainsi qu'une constante diminution des jeunes impliqués dans des accidents de la route. Admettons-le, nous connaissons tous des jeunes conducteurs et conductrices qui possèdent de réelles aptitudes pour la conduite automobile. Souhaitons maintenant que les plus téméraires comprennent le message et adoptent des comportements responsables. Bien conduire, ce n'est pas une question d'âge. La sécurité routière nous concerne tous, parce qu'une victime de la route, c'est toujours une victime de trop.

autoExpert.ca

© 1994-2017 Auto Expert | Propulsé par Dealer Corporation - Tous droits réservés | Termes et conditions - Politique de confidentialité |